dimanche 28 septembre 2014

Quel est le lien qui doit nous unir pour avancer ?

Voici ma question du jour .
Quel serait le lien qui doit nous unir  pour que ce projet puisse voir le jour .
Pour que nous ne soyons plus des inconnus mais que nous puissions échangé nos points de vue sur le sujet .

Certain et certaine d entre vous ont des idées mais cela entraine aussi de lourde conséquence pour la mise en application comme par exemple :
                                                   La communauté doit être ouverte à tous et à toute .
                                                   La communauté doit accueillir sans réserve .
                                                   La communauté doit être ouverte sur le monde extérieur et  ses convoitises.
                                                  La communauté ne doit pas interdire ni imposé .
                                                  La communauté doit être libre de ses choix .

Mais  c est ce que nous faisons maintenant dans cette société actuelle  ou nous vivons et apparemment cela ne réussi pas à tout le monde .

Certaine règles  ne peuvent être remise en question car elles sont là pour protégé et transmettre une image simple de la communauté .

Comme  des robes et organdi  pour les femmes  et une tenue simple pour les hommes .Le faite d être pied nu pose problème et souvent perçu   de manière négative  .
Pourtant cette simplicité protège la communauté . Vous m en fournissez la preuve tout les jours dans vos emails.

Ce que je voie tout les jours des personnes qui:
                                                               achète leur deux cartouches de cigarettes.
                                                               achète leur bouteille d alcool.
                                                               crache par terre.
                                                               jette leur mégot de cigarette devant votre porte.
                                                               ne respecte pas la voie publique.
                                                               s énerve et insulte  les passants.
                                                               s énerve dans le métro ou dans les transports.
                                                               s énerve aux volant de leur voiture.
                                                               s énerve  dans leur travail.
                                                               se dispute avec leur conjoint  ou conjointe.
                                                               divorce .

Une vie différente peut existé plus simple  et plus abordable à chacun et chacune d entre nous
Cette société et loin des valeurs simple des Amish ou des Mennonites

Si  il n y avait pas quelque contrainte cela serait trop facile et serions amené vers des situations difficile à gérer

Le Seigneur a entendu nos prières les a exaucées, il ne reste plus cas construire pour que ce rêve devienne réalité .
Lors du culte ce lien qui uni les Amish continu de les unir à l extérieur par des actes accomplis ,par le travail communautaire voila peut être ce qui  nous manque  en ce moment pour nous unir  .

A bientôt  .

Je vous laisse réfléchir vos commentaires et opinions sont les bienvenue .








                                                 

6 commentaires:

  1. Bonjour,

    Je peux enfin répondre à vos commentaires .....


    En ce qui concerne les pieds nus. Je conçois parfaitement que les Amish peuvent vivre pieds nus en cultivant leur terre, mais ils savent aussi mettre des chaussures et en fabrique de très belles, tout en cuir faites à la main.Il faut remettre les choses dans leur contexte. Un Amish à New York se promenant nus pieds sur du béton, cela n'aurait pas de sens et serait risible. Sur ses terres, il est en accord avec lui-même.
    Ils sont parfois aussi anachroniques, leur vêtements sont appropriés à leur style de vie mais lorsqu'ils endossent des "rollers" cela perd toute sa crédibilité et son charme parce ces horribles "godasses" viennent du monde.

    Sylvie

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Sylvie .

    Je suis bien d accord avec vous ils fabriquent de belle chaussures effectivement .Quand aux faites d être risible nous avons chacun et chacune notre propre opinion sur la question .
    Il est difficile de résisté aux monde moderne même pour les Amish .
    Dans cette société de surconsommation le mots "risible " n a plus sa place mais devient un article de commerce.
    Merci de votre commentaire ce projet vous intéresse t il Sylvie ? voila la bonne question .

    Que le Seigneur soit avec vous et vous accompagne et soit votre guide comme il est le mien .

    A bientôt.




    RépondreSupprimer
  3. Tout a commencé le jour où mon père m'a offert un moule à fromage qui provenait de la ferme auberge de mon grand-père. Le seul objet qui lui restait de son enfance. Mon grand-père était "Schlitter" bûcheron et il utilisait des gros chevaux de trait pour tirer les troncs d'arbres. Je remonte le fl du temps et je découvre que mes ancêtres venaient tous de Forêt Noire en Allemagne dans deux régions très précises célèbres aujourd'hui pour leurs pistes de ski. Ils étaient fermier et bûcherons et en hiver ils sculptaient des objets utilitaires, des louches, cuillères en bois et également de petits jouets, des poupées. Au fil de mes recherches cela me conduit à l'Artisanat d'Amérique où je retrouve certaines similitudes avec l'artisanat Alsacien dont les poteries au gros sel, pour finir chez les Amish. qui ont emmené dans leurs bagages un peu de ma culture Alsacienne et Allemande dans ce vaste continent.
    Je suis séduite par ces gens qui vivaient comme mon grand-père et utilisent les mêmes chevaux, parlent un dialecte germanique proche de l'Alsacien. Je cherche à en savoir davantage, qui sont ces Amish Anabaptises? Qui sont ces résistants à la modernité, à la consommation?
    J'apprends que leur foi guide leur vie dans le quotidien avec des règles dites l'Ordnung. Ce deuxième aspect me séduit moins car je ne m'y retrouve pas.Je pense aux Alsaciennes qui autrefois avaient refusé de porter le bonnet blanc à cordes au détriment de leur coiffé traditionnelle, je ressens un peu cela. Je suis profondément Alsacienne avec un héritage catholique même si je ne pratique pas.

    suite../...

    .

    l

    RépondreSupprimer
  4. Je me penche sur leur mode de vie, de fonctionnement pour en déduire que je pourrais être Amish moi-même pour diverses raisons que j'ai évoquées avec vous personnellement dans un commentaire précédent.
    Pourtant j'y reviens, car il y a là quelque chose qui me parle, c'est l'HERITAGE., car les Amish le détienne mais VIVANT. Ils ne sont pas des acteurs jouant le rôle d'un paysan du siècle dernier, ils vivent au quotidien avec des outils que l'on a relégué dans des musées populaires et dont on ne comprend plus l'utilité et le rôle. Ils ont ce savoir faire précieux que l'on a jeter aux orties il y a bien longtemps et c'est cela qui est pour moi important à mes yeux. L'importance de savoir d'où l'on vient, de pouvoir retracer l'histoire pour savoir qui l'on est et pouvoir être soi. Alors qu'aujourd'hui on essaie d'uniformiser tout le monde, de faire éclater les valeurs pour faire des êtres neufs sans passé, car le passéiste est trop conservateur et pas assez consommateur, un être malléable et manipulable. Les Amish c'est du PAIN BENI dans cette société en décadence.
    C'est cette mémoire vivante que je souhaiterais partager avec des Amish.Je pense que beaucoup de personnes peuvent se retrouver ainsi au travers des Amish car la France a un héritage issue de la paysannerie.
    Pour d'autres personnes cela sera le côte spirituel qui les attireront.
    Quoi qu'il en soit les Amish ont un rôle à jouer dans cette société actuelle mais peut-être sous une autre forme. Peut-être qu'une branche différente ou émergente verra le jour avec des fondements plus souples et plus envisageables dans notre société en perpétuel mouvement. Je crois que les Beachy Amish l'ont bien compris et ont trouvé un compromis et je pense qu'ils vont prospérer.

    suite.../...


    RépondreSupprimer
  5. Vous dites que cette liberté peut-être lourde de conséquence pour les Amish, mais l'inverse aussi. On voit bien un démantellement de la communauté Amish, qu'ils se divisent car il y a des divergences. Même si ils sont de plus en plus nombreux, cela ne veut pas dire qu'ils sont homogènes, c'est la foi qui les unit mais il y a une mutation qui se crée c'est inéluctable.

    "Les gens viendront mais très peu resteront" avez-vous dit . Pour que les gens restent dans la Maison de Dieu il faut que celle-ci soit accueillante. Un arbre ne donne des fruits que si on lui donne suffisamment de place pour mûrir. Je pense que la vie communautaire à ses limites et que l'espace vital est nécessaire sinon on étouffe. Je pense que les Amish souffrent de cette promiscuité et paradoxalement aussi ils l'approuvent car ils ne savent pas vivre autrement mais ils n'ont pas trouvé la bonne distance. Vont-ils vers plus d'indépendance, je le crois.

    Je pense qu'un Amish est suffisamment croyant pour ne pas se laisser duper par la convoitise et qu'il saura faire la part des choses car il a la FOI qui le protège et son éducation, il a été conditionné depuis son enfance.

    La communauté ne doit pas restée figé cela n'est pas dans leur intérêt. La foi qu'ils portent en eux les rassembleront toujours. Cela se confirme, les excommuniés continuent de voir la Communauté car ils sont tributaires les uns des autres.

    La société Amish ne peut que prospérer à travers les femmes qui font plusieurs enfants, ce qui permet d'assurer les générations futures mais aussi leur vieillesse. Elles sont un pilier fondamental. Risquer de les confronter aux femmes modernes est perçu comme un danger car elles pourraient s'émanciper, c'est aussi pour cela que l'excommunication est radicale.

    C'est leur dessein, s'occuper du foyer et faire des enfants. Elles sont élevées en ce sens, Dieu choisi le nombre d'enfants et il ne se trompe jamais.
    En France cela ne passerai jamais, car l'éducation d'une fille est totalement à l'opposée. On sera plus enclin à la protéger en lui apportant une contraception lorsqu'elle est en âge d'avoir des enfants et de l'informer du Sida etc.....

    Ce sont les éléments jeunes et sains qui peuvent travailler dur qui font vivre et prospérer cette communauté, les anciens transmettent. C'est pourquoi je reste sur ma position, on ne devient pas Amish, on naît Amish. On est conditionné par le travail et par la religion depuis son enfance, vouloir être Amish à 30 ans sans avoir été "forgé" n'est pas possible.
    La foi ne suffit pas.
    Il faut trouver des autres formes de "vie simple" en accord avec une foi profonde si l'on n'est pas Amish d'héritage et de culture, si l'on souhaite amener du sang neuf et ouvrir ses portes aux gens du monde.

    A bientôt
    Sylvie

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Dominique,

    Je suis une personne qui m'intéresse à beaucoup de choses, je fais beaucoup de choses, je lis pas mal et je suis un électron libre qui vient et qui part, j'ai du mal à me poser, j'espère que mes commentaires seront constructifs et qu'ils permettront d'apporter un débat même une confrontation, cela permet d'avancer.
    J'ai fais un lapsus "révélateur" peut-être j'ai oublié le "ne" dans la phrase je ne pourrais être Amish...........
    Je suis convaincue que les Amish peuvent apporter beaucoup dans le monde et qu'il y a quelque chose à faire mais je ne peux m'engager personnellement car je me connais que trop bien, je ne vais pas au bout des choses.

    RépondreSupprimer