jeudi 24 juillet 2014

Pourquoi cette inspiration?

Depuis de nombreuse années cette inspiration anabaptiste c est renforcée se dirigeant vers des communauté plus représentatif  d une vie simple  et compliqué à la fois .

Ce qui m a plus c est cette héritage et se savoir faire qu ils transmette à ceux et celle qui le veulent .

Le patchwork car ma famille et moi même avons fabriqué du tissu  pendant  trois générations.
Le travail de la terre car mes grand parents breton le faisait de cette façon .

Un héritage c est souvent des heures passées sur des machines ou dans les champs .
C est un savoir faire qui aujourd huit n existe plus  enfin c est ce que nous croyons mais il est là dans notre mémoire attendant  de revoir le jour .

On va me dire il préfère vivre comme un ermite dans cette simplicité qui n intéresse personne ou peut de monde .
Pourtant cette héritage est celui de vos grand parents et de vos arrière grand parents donnant leur vie et parfois la perdant pour quelque francs,  livre ou dollar .

Tout n est pas à vendre le faire c est se condamner à l oublie c est bien ce que nous avons fait et à quel prix.
 Tout ces métiers on fait la grandeur de nos pays, l oublier c est s oublier soit même.

Il y a un équilibre à conserver le perdre nous a amené vers ce blog et celui ci ne sauvera personne ce n est pas sa fonction ni son rôle..
Le principal c est ce qui sera construit après , je vous le rappelle.
 
Je vous laisse réfléchir en toute liberté .

Les anabaptistes ne sont pas des ermites ni une secte  ,je vous rassure cela est pure vérité.
Pour avoir de l emploi il faut déjà le vouloir ,le crée, le construire puis le transmettre .

N oublier surtout pas que l héritage des anciens est encore debout, alors que l héritage que nous laissons n  existe déjà plus .

Merci de votre soutien .

A bientôt .





L emploi c est un héritage, un savoir faire l oublier c est oublier les génération qui vont  suivent .

1 commentaire:

  1. Bonsoir,

    J'ai parlé il y a quelque temps avec un brocanteur chez qui je vais souvent, il me dit que les gens se débarrassent de tout ce qui est ancien, jusqu'aux photos familiales comme si ils voulaient faire table rase du passé. Ces gens sont tous formatés par les médias ou autre. Tous ces objets sont garants de notre mémoire, de notre FILIATION, c'est d'une importance capitale. Ces objets nous survivrons mais resteront-ils dans le girond? c'est pas sûr du tout. Ce qui se passe c'est que l'on a fait éclaté les valeurs familiales car les gens qui restent attachés au passé ne sont pas assez consommateurs. Donc on en fait des êtres "neufs" et ils sont ensuite prêts à consommer suivant le dictat du moment.
    Je suis une résistante à ma façon et je recherche ces objets anciens qui ont une histoire, un vécu, une âme. Ils trouvent chez moi un refuge provisoire. Ces objets sont plutôt populaires de ma région, celle de mes aïeux et grâce aux objets on peut retracer l'histoire, le savoir-faire oublié. Aujourd'hui avec toute la technologie on arrive à faire des produits de mauvaise qualité pour consommer encore davantage, on entend souvent les gens dire " plus rien n'est fait pour durer". On a plus le respect pour l'objet, plus rien n'est sacré, on peut tout avoir si facilement.
    Les gens vendent leur âme au diable pour quelques euros.
    C'est triste. Je parle souvent à mon neveu qui est encore petit de l'importance des choses, mais retiendra t-il seulement quelque chose?
    J'ai une affection particulière pour le patchwork car j'ai travaillé dans le textile haut de gamme pendant 10 ans. il est loin d'être un simple morceau d'étoffes cousu avec des morceaux. Il a une histoire. Des générations d'Américains on dormi sous les quilts confectionnés par leur mère ou grand mère, il représente l'âge d'or mythique de l'Amérique ou les valeurs traditionnelles étaient bien ancrées et ou Dieu et la patrie régnaient sans partage.

    Sylvie



    RépondreSupprimer