mercredi 11 septembre 2013

Ma dernière année aux collège.

Mes études  on été très courte    , elles se sont arrêtés  en troisième par un désastre  autant sur le plan scolaire  qu humain .

Souvent j y repense   et me met à rêver de cette seconde ,  première et terminal  qui n est resté qu un beau rêve.
Dois je le regretter je ne sais pas    .

Cette année de troisième  c est terminé en 1985  à l age de 17 ans un peu vieux,  je vous l accorde.
Pourquoi 17 ans   et la cause  des redoublement bidon de la part de certain professeur qui  ont confondu l intérêt personnel avec l intérêt général .

Des leçon de moralité  qui n avaient pas leur place ,une colère de certain et certaine vis a vis d un passé   jeté aux visages de jeune adolescent .

J avais pas compris cette colère et d ou elle venait .
Le relationnelle avec mon frère jumeau bien que nous soyons des faux est très fort nous étions  même des inséparable étant petit .

Accordé une place à l autre devient plus difficile avec des jumeaux car cette place est déjà prise .

Mon passé scolaire est une tragédie durant tout  cette période   du primaire  et du collège  le relationnelle avec l autre n aura été  qu un  jeu de la par des professeurs celui  de séparer  deux jumeaux en jetant l un et gardant l autre  jusqu à la catastrophe .

J ai repris mes études cinq ans plus tard  en apprentissage pour me rendre compte  que j avais largement les capacité d aller plus loin vu que j ai fini meilleur apprentis  du cfa.
Pardonner oui on le peu à condition  de construire après  sinon il reste  un vide   qui lui n est pas remplit  dans ma vie .
On m avait promis une aide  je l attend toujours .
Faire la paix avec  des situations conflictuelle me parait impossible on essaye  mais  l amertume,  la colère est toujours présente .

Je n est jamais revu mes anciens camarade de classe   certain se sont marier d autre on déjà quitter cette terre   et certain  on sombrer dans l oublie  moi je suis resté fidèle aux poste dans mon quartier aux même endroit .
Ce que je sais  c est qu un jour de l adolescent je suis devenu adulte  mais   ce  moment là  je pense que je fut le seul à m en rendre compte .
Mes parent ont fait ce qu il pouvait avec le peu d aide qu on leur a accordé .

Me demandant aux bout de 30 ans si tout cela n était pas un cauchemar ou bien une plaisanterie de mauvais gout .

Ma question est  la suivante celle que je me pose depuis toutes c est années a ton le droit de s acharné ainsi sur un enfant  jusqu a détruire  son futur   ses espoirs  , s acharné pour rien simplement pour le plaisir de faire souffrir?
 je vous le demande  .

 Pour ma part voila bien une route que je n est jamais prise  ,je ne suis pas marier , je n est pas d enfant, je préfère que cela soit ainsi même si parfois cette solitude  me pèse à cause  de ce vide  de ce qui n a pas été accompli .

Nous devrions tous et toutes avoir cette chance ce droit de devenir papa et maman  pour que ce cadeau que l on appelle la vie ce don du Seigneur vienne à nous comme nous sommes venu vers lui  .

Cette société de l égalité de la fraternité  à bien  du combat devant elle    et ce travail commence chez nous .
Quand à l éducation national que je respecte  voila bien une montagne qui lui parait insurmontable à gravir .

Il y a des règles à suivre un chemin à prendre  si on va à gauche puis à droite nous nous perdons dans nos mensonges dans des contre vérité pour en final faire un gâchis, un gâchis monumental dans tout les domaines.


Voila la pensée de Dominique . A t on partagé  pendant ses années collège  non rien même pas un aux revoir et à bientôt.

Qu elle gâchis .

Pourquoi j ai changé  simplement pour ne jamais devenir  comme eux  et de gardé à jamais dans mon cœur le sourire d un enfant .


Que le Seigneur pardonne nos erreurs.
A bientôt gardez la foi .



Une vie cela se construit , on l embellit  ,  on la protège puis enfin après des années on la transmet à notre tour voila bien une leçon  à donné dans les écoles .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire