jeudi 26 septembre 2013

Les Amish fonctionne sur deux temps nous sur trois temps.


Si vous demandé un Amish ce qu il pense d une centrale nucléaire celui répondra   cela est la volonté du Seigneur  qu elle soit là si vous lui dites qu elle peut détruire l humanité en quelque seconde il vous répondra qu elle drôle d idée de l avoir construite .

Voila le troisième temps .

Nous fonctionnons sur trois temps  et eux sur deux .
Ce troisième temps est un problème  il représente l antithèse  tout ce qui est négative ou un point d interrogation en nous .
je me rappelle des rédactions que l on faisait à l école basé sur la thèse l antithèse et la synthèse.
Un vrai casse tête .

Ce troisième temps est une inconnu en espère on voudrais bien mais on ne peut pas .
La bible fonctionne sur deux temps le bien et le mal .
Nous lui donnons un troisième  temps  qui est représenté par notre société et ce qui l entoure  .

Le Seigneur ne voit que la création souvent je m aperçois que nous lui donnons vie dans une société construite par l homme pour l homme  .

Si nous ne tenions compte  que de la création nous serions en voie d extinction depuis longtemps rongé par la famine et les maladies .
Pour  cela nous avons construit un univers  qui transforme la création  .
Le Seigneur ne tiendra pas compte de cette société de transformation tout simplement parce-qu elle utilise la création pour y parvenir  qui est ce fameux troisième temps .

Sans cette transformation de nos produit en produit dérivé peut être s aurions nous capable  de voir les dégâts que nous avons causé autour de nous .
Nous aussi sommes des produits transformé même si cela fait peur .

La création ne sera pas éternelle quand celle ci sera épuisé ainsi que les ressources naturelle alors peut être que l humanité aura pris conscience mais un peut tard qu un effort  demandé quand ce choix était encore possible n était pas au dessus de nos moyen mais un moyen que nous n avons pas vu .

Que le Seigneur pardonne nos erreurs .
A bientôt.


La Bible  fonctionne sur deux temps eux aussi







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire